21 décembre 2005

Economiquement incorrect d'Eric Le Boucher, Grasset, 171 pages, 9,9O€

On me dit qu' Eric Le Boucher est atypique. Adepte d'un réformisme libéral qui s'entend comme la voie du progrès pour qui sait vivre les yeux ouverts en regardant le monde changer, ce journaliste tient chronique dans "le Monde" à l'encontre des idées qui font la tradition, l'éthique et la renommée de ce journal. Pour alerter sur les mutations qui nous menacent, E. Le Boucher publie ce livre. Véritable précis d'économie, il dit tout en quatre parties et peu de mots. D'abord le Monde et la pratique du... [Lire la suite]
Posté par gtab à 23:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 décembre 2005

Ségolène, Présidente Royal de la République

Plébiscitée par les militants de son parti et par d'autres aussi, Ségolène Royal se prend au jeu et "se sent prête". Pourquoi pas elle? Sa candidature relève d'un phénomène qui doit beaucoup à l'instauration du quinquennat et aux circonstances atypiques de l'élection de 2002 ayant conduit au 21 avril. Avec le quinquennat, l'élection présidentielle est devenue un scrutin intermédiaire au même titre que des élections législatives, régionales ou municipales. Avec la réduction de son mandat, le Président de la République a... [Lire la suite]
Posté par gtab à 20:36 - Commentaires [1] - Permalien [#]
16 décembre 2005

Vu ce jour II

Ai croisé Laure Adler rue Princesse, devant le magnifique atelier boutique de Nadine Delépine. Une silhouette longiligne et gracile qu'accompagne un déhanchement très légérement chaloupé, suivi du bruit des talons hauts sur le macadam. Tout d'abord, j'ai eu un vrai doute. Il a fallu que je m'y reprenne à deux fois en fixant bien mes yeux concentrés sur cette femme qui se dirigeait nonchalamment vers moi. J'en étais presque gêné, mais la certitude d'avoir bien affaire à elle m'a finalement rassuré. Mon visage s'est détendu, mon regard... [Lire la suite]
Posté par gtab à 16:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 décembre 2005

Vertige de la dette. Peut-on en sortir?

J'ai commencé à lire le rapport Pébereau sur l'état de la dette publique en France. Je vais essayer d'aller au bout, mais c'est ardu. De ce que j'ai lu, j'ai l'impression que ce travail se distingue moins par des informations inédites que par une reformulation de données connues qui appellent à une réaction rapide pour stopper une spirale infernale. J'ai l'impression que ce rapport pourrait opportunément founir les grandes lignes d'un programme politique reformateur. Néanmoins, sa mise en oeuvre salutaire nécessiterait de la part de... [Lire la suite]
Posté par gtab à 14:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 décembre 2005

La place de la Concorde est défigurée

Quelle n'a pas été ma stupéfaction de voir, aujourd'hui, qu'une grande roue avait refait son apparition place de la Concorde, à Paris. C'est assez honteux. Comment peut-on accepter cette immonde structure au centre d'une perspective unique qui va du Louvre aux Champs Elysées? Pour satisfaire quelques touristes en mal de sensation forte? Ils n'ont qu'à pousser jusqu'à Marne la Vallée. Sinon, pour voir Paris d'en haut on a le Sacré Coeur et la tour Montparnasse. Les autorités parisiennes avaient eu les pires difficultés pour obtenir... [Lire la suite]
Posté par gtab à 22:37 - Commentaires [1] - Permalien [#]
13 décembre 2005

La mondialisation au quotidien

Ces temps-ci, une conférence internationale chasse l'autre. Sitôt le rideau retombé sur Montréal où on a discuté des changements climatiques - 2000 négociateurs réunis dans la métropole québecoise - , les projecteurs s'allument à Hong-Kong avec la conférence de l'Organsiation Mondiale du Commerce - OMC. On nous annonce pour février une réunion d'une même ordre sur les questions de santé, à Paris. A lire la presse sur les travaux préparatoires de l'OMC, les termes d'un accord sont loins d'être évidents pour faire émerger un... [Lire la suite]
Posté par gtab à 23:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 décembre 2005

Cure de jouvence au Parti Radical

A plus de 104 ans, le Parti Radical a toujours du sex appeal. Preuve en est le nombre de prétendants qui "radicalisés" de fraîche date, ont tenté ce week end d'en prendre la présidence. Masqués par l'omnipotent N. Sarkozy,  certains ténors de l'UMP se sentirait presque apatrides. Par charité chrétienne, je terais les noms, mais la liste est assez significative pour marquer un processus politique ambigu. En effet, que vaut ce regain de notoriété à un parti qu'on avait l'habitude de railler avec humour en disant qu'il... [Lire la suite]
Posté par gtab à 13:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 décembre 2005

VGE Président

Entendu ce soir, Valéry Giscard d'Estaing au grand rendez-vous d'Euope 1. L'ancien Président est toujours évident dans ses analyses. Avc lui tout est clair et limpide, ses explications sur chaque sujet relevant d'une pédagogie exemplaire. L'art de faire comprendre les choses, c'est aussi la qualité d'un chef. Sur l'Europe, VGE nous rappelle utilement les deux modèles proposés pour construire l'Europe: l'union politique défendue par "Monnet, Schumann, moi-même, il faut bien le dire et F. Mitterrand" contre la zone de libre... [Lire la suite]
Posté par gtab à 20:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 décembre 2005

La renaissance du zoo de Vincennes

Pour moi, le zoo de Vincennes, c'est un peu une madeleine. J'ai ancré dans ma mémoire les visites de mon enfance dans ce parc, jusqu'aux odeurs de la galerie des fauves aujourd'hui fermée, qui jouxte le bois de Vincennes à quelques encablures du périphérique. En refaisant la visite avec mes filles, je retrouve intacte les émotions naîves que procure la rencontre des animaux vivants qui construisent l'imaginaire des enfants. Hélas, tel qu'il est aujourd'hui, le zoo n'est plus que l'ombre de lui-même. On ne pouvait qu'être désolé de... [Lire la suite]
Posté par gtab à 23:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 décembre 2005

Je m'appelle Jeanne Mass de Thomas Lélu, Editions Léo Scheer, 188 pages, 17 €

Ecrire, c'est mettre des mots, les uns à la suite des autres. Thomas Lélu le fait très bien. De là à les lier entre eux pour donner un sens à des phrases et servir un récit, c'est une autre histoire. On est plutôt ici dans un concept littéraire novateur qui relève davantage de l'art contemporain que du roman. je passe vite sur le pitch: Jeanne Mass est videur au Coconut café. Un samedi soir, alors que les Bobby Mac Fire se produisaient en concert, son patron, Roger Pichou, se fait butter dans son bureau par deux ours roses de grande... [Lire la suite]
Posté par gtab à 22:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]