23 avril 2008

Fin de l'Hyperprésidentialisme

Jamais descendu aussi bas dans les sondages pour un Président de la République, Nicolas Sarkozy veut entamer, demain, sa remontée vers les sommets de la popularité. Comme toujours, cette ascension commence par la solennité d'une émission télévisée vespérale sous les ors de l'Elysée. Date anniversaire commémorant l'an un de son élection ou nouveau départ? Le Président de la République oscille entre continuité et novation. Le fil rouge reste la réforme et la volonté de fer de celui qui la porte à bout de bras malgré les turbulences... [Lire la suite]
Posté par gtab à 22:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 avril 2008

Le zèle européen de la France

Parfois, l'essentiel tient moins dans l'intelligibilité des mesures adoptées par le Parlement que dans la force de conviction mise en oeuvre pour ce faire. L'amendement adopté à l'article 1er du projet de loi sur les OGM par le Sénat devait servir de cache sexe au désormais célèbre amendement Chassaigne voté subrepticement à l'Assemblée nationale au grand dam  certains députés de la majorité et du Gouvernement. Gardons nous d'oser une exégèse de l'article 1er tel qu'adopté par le Sénat. Il renvoie à des textes... [Lire la suite]
Posté par gtab à 13:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 avril 2008

Les gros mots de NKM

Le psychodrame que la majorité vient de s'offrir, ramène une fois encore au "petit" rôle des membres du Parlement. Bien plus qu'une cohésion gouvernementale qui en a vu d'autres, c'est bien le sens de leurs responsabilités qui est en question. On nage ici en plein atavisme parlementaire formaté par les institutions de la Vème République. Au delà de ceux qui se sont sentis visés, la "lâcheté" dénoncée par la secrétaire d'Etat à l'environnement colle assez bien avec la duplicité dont les députés savent jouer en... [Lire la suite]
Posté par gtab à 11:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 avril 2008

Lapsus quand tu nous tiens!

Tout lapsus est révélateur d'un trouble ou d'une émotion. Lionel Jospin s'est fait une spécialité de ce dérèglement de la parole qui dévoile souvent une pensée obscure et sous-jacente ou renvoie maladroitement à un sentiment aussi fort qu'inconvenant. Lors d'une tentative de retour actif en politique à l'été 2006, et après bien d'autres, l'ancien Premier ministre avait été pris en flagrant défaut de langage. Jouant sur le registre de l'émotion pour mieux se faire absoudre de son retrait, il voulait montrer combien sa défaite aux... [Lire la suite]
Posté par gtab à 13:24 - Commentaires [2] - Permalien [#]