28 mai 2008

L'éditorial du Monde

A cause du "carpet bombing" que le Président de la République nous inflige comme rythme de ses réformes, on en avait oublié celle qui concerne la nouvelle télévision publique. C'est regrettable tant sa genèse, est issue d'une conférence de presse mémorable sur les perspectives d'une politique de civilisation. Nicolas Sarkozy avait envisagé de rompre avec la publicité comme financement des chaînes de la télévision publique et d'en faire, par la même, un gage de leur qualité retrouvée. Pour le moins, le propos avait surpris... [Lire la suite]
Posté par gtab à 22:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 mai 2008

Primaires assassines

Il y a quelques choses d'inhumain dans cette course à l'investiture aux élections présidentielles américaines. Il faut aux candidats un mix de spontanéité et d'endurance pour sillonner le pays pendant des mois et s'enquiller des réunions électorales quotidiennes sous le regard intransigeant et inquisiteur des médias. Les Etats-Unis sont les maîtres du professionnalisme politique. Leur technicité, érigée en branche des sciences politiques, s'exporte à merveille pour le bonheur d'une coterie de consultants qui se rêvent en spin... [Lire la suite]
Posté par gtab à 15:11 - Commentaires [1] - Permalien [#]
23 mai 2008

Les travers de la réforme institutionnelle

En raison de la majorité des trois cinquièmes des membres du Parlement qui est exigée pour modifier la Constitution, tout l'art des débats menés actuellement par les députés consistent à trouver des compromis sans se départir pour autant des postures clivées selon que l'on soutient le Gouvernement où que l'on s'oppose à sa politique. C'est un vrai travail d'équilibriste où chaque camp doit montrer que ce à quoi il renonce est moins grave que ce qu'il obtient. Dans des formules alambiquées, avec des commentaires abscons ou par des... [Lire la suite]
Posté par gtab à 00:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
20 mai 2008

La réforme institutionnelle

Le climat dans lequel s'ouvre la discussion du Projet de loi constitutionnel de modernisation des institutions de la Vème République est symptomatique du trompe l'oeil qui caractérise la réforme sur ce sujet. On est prompt à vilipender le cadre institutionnel pour mieux dédouaner les acteurs du jeux politique. Chacun a sa solution pour rendre les choses plus efficaces. Celle de Nicolas Sarkozy n'est pas la plus mauvaise. Comme engagement de campagne, il avait promis de revaloriser le Parlement tout en encadrant un certain nombre de... [Lire la suite]
Posté par gtab à 18:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 mai 2008

Le Président et moi, Philippe Ridet, Albin Michel, 233 pages, 17€

Avec le nouveau Président de la République, l'édition et la presse sont à la fête. Vu ce flot de récits qui nous submerge d'informations, on se demande comment l'opinion française peut être déçue par Nicolas Sarkozy au point de mettre sa côte de confiance au plus bas. Tout était écrit. Tout est raconté. En tant qu'expert du Président de la République, Philippe Ridet a bien droit à un succès littéraire, fut-il d'estime. Dix années "à le suivre, à chroniquer ses faits et gestes, à apprendre à lire sur son visage, à décripter ses... [Lire la suite]
Posté par gtab à 14:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 mai 2008

Triste Liban

Une fois de plus, le Liban sert de dérivatif aux problèmes du Proche-Orient. Du conflit Israélo-palestinien aux menaces nucléaires de l'Iran en passant par le différent territorial du plateau du Golan, on va tout occulter pour se focaliser sur le pays du Cèdre en ébullition. Ce petit pays qui subit sur son sol des conflits qui le dépassent redevient la plaine de jeux fertile des despotes fanatisés laissés à leur instincts communautaristes et belliqueux par une élite libanaise impuissante à remettre le pays sur ses rails... [Lire la suite]
Posté par gtab à 22:47 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
07 mai 2008

La défense du Président de la République

Acculé face à une contestation galopante, le Président de la République tente des échappatoires sympathiques. Sans détour ni faux semblant, il s'en est ainsi pris à son prédécesseur, celui-là même qui "mit vingt et un ans à se faire élire". C'est son style et c'est pour ça qu'une infime minorité de français, revenue de toutes les illusions convenues d'une campagne électorale, l'apprécie encore. Forcément la critique du chiraquisme est précoce et l'on attend avec impatience la prosopopée des historiens pour attester avec... [Lire la suite]
Posté par gtab à 23:55 - Commentaires [1] - Permalien [#]