25 février 2010

Dérapage de campagne

Ils voulaient en faire un épouvantail. Ils en ont fait une star. En ayant qualifiéé la tête de liste socialiste du Val d'Oise "délinquant multirécidiviste chevronné", Francis Delattre et Ladislas Poniatowski ont marché sur un râteau et se sont pris le manche en pleine tête. Cette pitoyable histoire illustre les liens forcément suspicieux que la politique entretient avec la justice dans une lutte de pouvoir où l'un croit tenir l'autre. D'où nos Dupond et Dupont de la délation tenaient-ils leurs informations délavées? S'y... [Lire la suite]
Posté par gtab à 22:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 février 2010

Frêche is so fresh

Finalement, l'affaire Georges Frêche qui irrigue d'une eau frelatée la campagne des élections régionales, forme un condensé de ce que la décentralisation peut produire de pire et de meilleur. Par son versant politique, la démocratie des territoires a généré des potentats locaux qui ont alterné le bon et le mauvais. Le bon concerne l'expansionnisme économique. Il est souvent l'oeuvre passionnée d'ambitieux illuminés désireux de porter des projets démesurés pour faire renaître leur province oubliée. Georges Frêche est de ceux-là. Il... [Lire la suite]
Posté par gtab à 23:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 février 2010

Vu ce jour XI

Quand la célébrité est au coin de la rue! La mienne est très commerçante, de quartier et comme il faut. Au bout, il y a l'église avec, en face le bar-tabac qui jouxte la maison de la presse et la bonne pâtisserie-confiserie. Plus loin l'indispensable Picard, utile concession à la modernité. Quel ne fut pas mon étonnement quand sortant de chez le fromager qui a bien baissé depuis le changement de propriétaire, je le surpris, faisant comme chez lui, à tapoter le code de l'immeuble à gauche de la poissonnerie. Le doute me pris d'une... [Lire la suite]
Posté par gtab à 18:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 février 2010

Elisabeth Badinter contre nature

Elisabeth Badinter a quelque chose de remarquable. Elle ne change pas. Le passage des années n'altère en rien son port de tête. A chaque sortie d'un nouveau livre on retrouve une photo d'elle, immuable; même style vestimentaire griffé de bonne famille, même coupe de cheveux blonds bien permanentée et des yeux d'un bleu classique pour un regard fixe emprunt de gravité. Il y a dans ce visage dénué d'émotion qui vous dévisage une permanence empreinte de mépris sur laquelle le botox n'a eu aucune prise. Dans sa recherche d'épanouissement... [Lire la suite]
Posté par gtab à 16:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]