09 mars 2012

Une campagne sans retour ni détour

Au fond ce qu'il y a de plus facile à reprocher à Nicolas Sarkozy, c'est sa liberté de dire les choses comme il les pense. Car là est peut-être la rupture la plus tranchante qu'il a initiée depuis 2007 quand le peuple de France, conservateur au plus profond de lui-même, attend finalement de ses dirigeants distance et retenue. Dans son livre paru en 2007 Catherine Nay écrivait: "il avance sans masque. Il n'est pas byzantin, il montre son jeu, annonce toujours la couleur." Cinq ans plus tard, dans ses portraits... [Lire la suite]
Posté par gtab à 22:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :