27 mai 2012

Chute politique avec effet retard

François Bayrou est politiquement mort dans l'entre deux-tours de la présidentielle 2007, mais personne ne le lui avait dit. Son refus obtus de choisir le moins pire des deux finalistes à ses yeux, l'a fait sortir du jeu. Il n’y est jamais vraiment revenu. Comment pouvait-il rester crédible en fustigeant avec tant de virulence le président sortant; cinq ans durant, alors que lui seul avait eu la main pour éviter le chaos qu’il avait prédit et dénoncé avec constance, en se retournant vers Ségolène Royal qui... [Lire la suite]
Posté par gtab à 10:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
13 mai 2012

Le Penenchon

Ce n'est pas rien de s'attaquer à une élection présidentielle. Ca flatte l'ego que la plupart des candidats ont déjà boursouflé. Jean-Luc Mélenchon a pris plaisir dans cette campagne. Il en a donné aussi. Avec talent, il y a trouvé une bonne place quoique un peu sur-jouée à la lecture de son score final. Celui qui se rêvait le troisième homme a dû laisser la place à une femme. Même si son résultat est déjà énorme pour quelqu'un se réclamant du communisme, il a mal vécu ce déclassement. Si rien n'est fait pour le... [Lire la suite]
Posté par gtab à 14:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
03 mai 2012

A défaut d''espoir, de la lucidité

Dans quelques jours le grand barnum de la présidentielle va cesser. Déjà la sélection du 1er tour a fait disparaître une série d’acteurs de second rang. Certains d’entre eux ne sont même pas sûrs de revenir dans 5 ans. Malgré les chaînes d’info en continue, Twiter, la présence des finalistes et leur posture inversée, on sent comme un parfum de lassitude et de renoncement. « Une élection sans illusion, une élection sans espérance » écrit Alain Duhamel. L’ambiance festive de Bercy, dimanche dernier, ou le rassemblement... [Lire la suite]
Posté par gtab à 00:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]