30 mars 2014

Maison Européenne de la Photographie : carte blanche à Martin Parr

On peut dire que Martin Parr n’est pas à son meilleur, exposé tel qu’il l’est à la Maison Européenne de la Photo, et ce jusqu’au 25 mai prochain. On a l’impression d’un accrochage fait à la va-vite et désordonné sur un thème facile qui suscite forcément l’envie – Paris -, tant notre capitale peut servir d’écrin merveilleux àtout artiste, professionnel comme amateur, de l’image, fixe ou animée. Bien sûr, on retrouvera le décalage des sujets qui correspond à des cadres décalés. Il y a aussi cet esprit critique dans chaque photo... [Lire la suite]
Posté par gtab à 21:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 juillet 2010

Willy Ronis Une poétique de l'engagement

Il y a d'abord ce nom toujours improbable pour un titi parisien. Il y a ensuite la douceur d'un regard, calme et tranquille, porté par un homme découvert dans son grand âge à l'approche d'un siècle d'existence. Il y a enfin le profil d'une oeuvre dense qui ne cesse de se laisser redécouvrir. L'exposition est intéressante en ce qu'elle montre plusieurs facettes du travail de Willy Ronis. De fait, elle met en perspective ce qui habite le plus fortement son oeuvre avec le supplément d'âme qu'il accroche à ses photos parisiennes. Bien... [Lire la suite]
Posté par gtab à 22:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 juillet 2009

Henri Cartier-Bresson l'imaginaire d'après nature

Si Henri Cartier-Bresson (1908-2004) travaillait comme il l'a dit, il était vraiment très fort! "L'oeil du siècle" ne prépare pas, ne prévoit rien. Il agit à l'intuition, disponible et ouvert. Il est juste là, aux aguets pour prendre sur le vif des images au détour d'un geste ou d'un mouvement. De fait, ses photos les plus extraordinaires sont bien celles qui apportent la preuve d'une grande présence sur l'événement assortie d'une grande vivacité d'esprit pour déclencher l'obturateur au bon moment. C'est ainsi vrai de ce... [Lire la suite]
Posté par gtab à 22:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 janvier 2009

Erich Salomon, le roi des indiscrets, 1928-1938

Vu cette exposition dans un lien cadavérique. C'est dommage. Erich Salomon a commençé tardivement une carrière de photojournalistes dont il est un merveilleux prescripteur, à force de louvoyer dans les salons feutrés et sous les lambris dorés des palais gouvernementaux de l'entre-deux guerres. Il en donne un regard qui jure avec les photos officielles des années 30, prolixes en réunions internationales et colloques reconciliateurs. On n'est pas forcément éblouis par l'intensité des clichés ou l'originalité des prises de vues. Elles... [Lire la suite]
Posté par gtab à 19:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 février 2007

Paris de Robert Doisneau

C'est un autre piéton de Paris. Il donne à voir et à ressentir des situations, des humeurs autour de lieux qui figent des époques en pleine nostalgie. Robert Doisneau a construit une oeuvre à travers un style et un travail qui en font le photographe français le plus reconnu et lui confère une notoriété internationale hors du commun. Bien sur, il y a la polémique sur ces photos posées et maintenant que l'on sait, on devine évidement toute la minutie de la mise en scène pour ce qui devait être pris sur le vif. On... [Lire la suite]
Posté par gtab à 18:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 février 2006

William Klein à Beaubourg

J'aurais souhaité écrire un billet sur cette magnifique exposition qui doit encore être visible quelques jours. William Klein photographie à l'estomac. Il va parfois au delà du réél. En tout cas, il dépasse toujours les apparences. Par manque de temps pour en dire plus, je préfére lui laisser la parole.
Posté par gtab à 15:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 novembre 2005

La beauté nostalgique des photos de Willy Ronis

  Ai vu, à l'hôtel de ville de Paris, une magnifique exposition des photographies de Willy Ronis dont j'ai appris qu'il est français et non américain comme je l'imaginais. Né en 1910 dans le 9ème arrondissement, Willy Ronis fait naturellement penser à Robert Doisneau, Edouard Boubat ou Henri Cartier-Bresson. Comme eux, il est le révélateur d'un Paris populaire. Il prend sur le vif, au coeur du 20ème siècle, des comportements, des attitudes et des lieux qui tirent curieusement leur force d'une banalité arrachée au quotidien. Ces... [Lire la suite]
Posté par gtab à 16:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :