10 octobre 2013

Duel au sommet

Ils étaient ensemble au pouvoir. Ils se retrouvent ensemble dans l'opposition. Solidaires dans un cas, rivaux dans l’autre. Le duel que se jouent Francois Fillon et Nicolas Sarkozy offre un drôle de paradoxe. C'est un classique du genre dans l'opposition. Elle se cherche, non pas un sauveur, juste un leader. A ce jeu, droite comme gauche ont offert de merveilleuses rivalités fratricides et empesées par la force des caractères et l'épanchement des ambitions. En même temps, la banalité de l'exercice est, cette fois-ci, assaisonnée par... [Lire la suite]
Posté par gtab à 22:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
26 août 2012

Rentrée politique

Une rentrée politique post électorale n'est pas vraiment palpitante. Saturés de débats et de combats, les électeurs n'ont plus l'attention qui convient. Tout a été dit. La présidentielle de l'UMP trouvera-t-elle alors de l'intérêt aux yeux des militants? Le 1er tour de scrutin est encore loin. Les médias s'en sont déjà emparés pour nous conter l'histoire du duel fratricide opposant Jean-François Copé et François Fillon. Deux personnalités contrastées, deux légitimités affirmées et une même ambition diversement exprimée ; les... [Lire la suite]
09 mars 2012

Une campagne sans retour ni détour

Au fond ce qu'il y a de plus facile à reprocher à Nicolas Sarkozy, c'est sa liberté de dire les choses comme il les pense. Car là est peut-être la rupture la plus tranchante qu'il a initiée depuis 2007 quand le peuple de France, conservateur au plus profond de lui-même, attend finalement de ses dirigeants distance et retenue. Dans son livre paru en 2007 Catherine Nay écrivait: "il avance sans masque. Il n'est pas byzantin, il montre son jeu, annonce toujours la couleur." Cinq ans plus tard, dans ses portraits... [Lire la suite]
Posté par gtab à 22:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
25 février 2012

On achève bien les centristes

C'est vraiment en marge de la campagne, mais pour la petite histoire du centre en politique, ça mérite quelques mots. Le Nouveau centre a tenu aujourd'hui un congrès extraordinaire. L'événement, prévu de longue date, devait servir à adouber, dans l'euphorie et la liesse militante, la candidature d'Hervé Morin ; en quelque sorte un discours de Marseille à Nogent-Sur-Marne. Finalement, l'homme de tous les débarquements ayant renoncé  (crédité de 0,5% des voix), le parti a adopté une motion de soutien à Nicolas... [Lire la suite]
Posté par gtab à 22:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 février 2012

De nouveau candidat

Retrouvera-t-on la ferveur et l'enthousiasme de 2007? Le silence lointain de ce blog répond en partie à la question. Le match étant désormais engagé, il faut y croire, même si les crises ont jeté un voile pesant sur la politique spectacle et le storytelling. Nicolas Sarkozy a environ 100 jours pour remonter la pente et "comme toujours [il] gagnera seul"! Toujours dénué de scrupules - il ne faut pas croire à un exercice de repentance ; ça ne sert à rien -, il a peut-être gagné en humilité et conserve toujours... [Lire la suite]
Posté par gtab à 22:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
03 janvier 2012

Campagne de Presse

Dans le même numéro Libération offre sa une à François Hollande et dénonce la propagande électorale du Figaro en faveur de Nicolas Sarkozy. C'est ce que l'on appelle le traitement équitable de l'info! Le journal fondé par Serge July n'a jamais vraiment renié son camp, même si comme les autres, il avait prétendu avoir délaissé la presse d'opinion pour défendre les vertus d'un journalisme sacerdotal, au service d'une information impartiale. L'excitation d'une campagne présidentielle redonne la - mauvaise - foi et... [Lire la suite]
Posté par gtab à 20:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
02 octobre 2011

Jean-Louis Borloo s'arrête au stop et cale

Jean-Louis Borloo est bel et bien un centriste! Le sourire en coin et l'air velléitaire ne trompent pas. Ajouter à une désinvolture inconvenante, ils auront eu raison de son ambition tardive et poussive après son éviction du Gouvernement. Où l'ancien Ministre de l'environnement qui devrait rendre des comptes pour le fiasco de la filière photovoltaïque, fait figure de leurre! Il a embarqué la famille centriste dans une course de lenteur. Sous prétexte de prétendre devoir reconstruire ce qui avait échoué trop longtemps sous... [Lire la suite]
Posté par gtab à 22:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
04 juin 2011

M. le Président, Franz-Olivier Giesbert, Flammarion, 283 pages, 19,90 €

Comme tout le monde, Franz-Olivier Giesbert vieillit! Non pas qu'il ait perdu de son mordant et de sa cruauté. On lit avec un certain plaisir sa succession de saynètes qui sont autant de petites misères compilées par le temps pour faire un amalgame vachard. Le style à la mitraillette pousse à tourner les pages, mais l'obsolescence est ailleurs. Elle se trouve dans l'essence même du journalisme et dans les faits qu'il est censé rapporter pour nous éclairer. Avec son dernier livre, Franz-Olivier Giesbert ne nous apprend rien! Comme la... [Lire la suite]
Posté par gtab à 07:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
30 mars 2011

Haro sur l'UMP

Liz Taylor a bien fini par mourir! Pourquoi pas l'UMP? Sur le verdict d'une élection cantonale dont l'absention n'a d'égal que le degré d'insignifiance de ce scrutin, le parti présidentiel tangue sur les flots du doute et de la peur. Poussée par des vents contraires, cette belle machine de guerre électorale, créee comme telle en 2002, fait face à un risque d'implosion. A l'époque on parlait de l'Union en Mouvement et François Bayrou, bravache, commençait sa traversée du désert avec cette prophétie de mauvaise augure: "Si nous... [Lire la suite]
Posté par gtab à 20:41 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
11 mars 2011

Dans l'attente du deuxième souffle

La présidentielle est lancée! Pas trop de quatre années d'hyperprésidence. De bling-bling en rupture,on aura jamais pu s'habituer à Nicolas Sarkozy à l'Elysée qu'il est déjà mis dehors; troisième homme de 2012 après avoir été le premier cinq ans plus tôt parce qu'il avait, plus que quiconque, voulu conjurer le maléfice du 21 avril 2002 et l'indécente impuissance des responsables de ce fiasco démocratique. La politique, c'est terrible! Il n'y a pas que les professionnels qui savent retourner leur veste. L'électeur aussi est versatile.... [Lire la suite]
Posté par gtab à 22:30 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
  1  2    Fin »