84 victimes de plus; 84 héros de plus, sentinelles anonymes de la France, tombées dans l'innocence d'un jour de fête nationale, de concorde et de liesse! Derrière eux et leurs familles endeuillées, avec les blessés en souffrance, nous sommes tous touchés, frappés! Pensées et compassion, c'est le moins!
Et c'est la reconduction d'un état d'urgence que, le jour même, le PR voulait révolu! Il veut aussi intensifier le combat de la France contre Daech. Là est la responsabilité des autorités françaises : ne pas avoir pris la mesure de l'organisation totalitaire et son expansionnisme en Syrie. Elles ont tergiversé trop longtemps sur la priorité d'une lutte implacable contre cet ennemi qui nous infeste en jouant des faiblesses et des fractures de nos sociétés occidentales!