29 septembre 2006

Et si Lionel Jopsin n'avait pas renoncé?

Non Lionel Jospin n'est pas forcément fini pour la politique. Nonobstant les maladresses dont il a fait preuve au cours de cette dernière séquence qui va de l'Université d'été de la Rochelle à l'annonce de son renoncement hier, Lionel Jopsin quoi qu'on en pense, reste un recours pour son camp. Son retrait des primaires socialistes est du au positionnement inatteignable de Ségolène Royal dans les sondages. Lionel Jospin prend acte du fait que ses offres de services pour être utile, n'ont pas inversé cette tendance. De facto, la... [Lire la suite]
Posté par gtab à 06:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 septembre 2006

Après c'être retiré, Lionel Jospin renonce

"Pars vite et reviens tard": il s'agit du titre magnifique d'un roman de Fred Vargas. Il s'applique magnifiquement à Lionel Jospin. Il y a aussi cette phrase superbe, dans un dessin de Cabu, qu'il fait dire à Ségolène Royal suite aux explications de l'ancien Premier ministre sur son retrait de la vie politique en 2002: "Lionel, tu nous as quitté en 2002 pour nous faire gagner, nous comptons sur toi pour faire pareil en 2007" (je cite de mémoire). Un petit tour et Lionel Jospin s'en est donc allé. Il était bien... [Lire la suite]
Posté par gtab à 11:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 septembre 2006

Quand François Fillon fait sa com'

Que cherche François Fillon? Lui, d'ordinaire si policé, vient de nous créditer de deux déclarations fracassantes dont l'écho n'est pas forcément profitable pour son camp. C'est d'abord la remise sur le tapis de l'exigence de réforme des régimes spéciaux de retraite dont il fait la priorité du prochain gouvernement qu'il rêve de diriger. Le ton est péremptoire et l'idée ne souffre pas la contradiction. Comme de bien entendu avec un tel sujet tabou, son message est très mal perçu jusque dans son propre camp qui voit bien que le... [Lire la suite]
Posté par gtab à 21:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 septembre 2006

Le PS lance les primaires à la française

Pendant que Ségolène Royal densifie sa notoriété internationale au Sénégal, les éléphants du Parti socialiste se sont mis d'accord sur les règles de la campagne interne pour la séléction de leur candidat à l'élection présidentielle. Même si on peut se demander si ce n'est pas un peu tard, il convient de saluer l'exercice de démocratie interne auquel se livre la principale formation de l'opposition. La chose est inédite en France. En 1994, pour tenter de sortir la droite de ses vaines querelles qui avaient, par deux fois, fait le... [Lire la suite]
Posté par gtab à 23:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 septembre 2006

La sécurité fera-t-elle l'élection présidentielle?

Comme en 2002, le thème sécuritaire sera-t-il au centre de la campagne pour l'élection présidentielle de 2007? On en prend le chemin sauf que le débat prend une autre tournure avec la mise en cause, cette fois, de l'autorité judiciaire. L'institution vit d'ailleurs assez mal "cette interpellation" au point d'aller jusqu'à s'épancher dans le bureau du Président de la République. Une telle attitude  serait, par certains côtés, risible, si elle n'était pas, au fond, pitoyable. Dans ce débat, Nicolas Sarkozy joue le... [Lire la suite]
Posté par gtab à 14:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 septembre 2006

Les Maires en cour pour la présidentielle

Pour éviter le retour d'un 21 avril 2002 en 2007, le rôle des Maires sera fondamental. Avec d'autres élus locaux, ils ouvrent la voie aux candidats à l'élection présidentielle. Pour eux aussi, la chasse aux voix est donc ouverte car chaque prétendant à l'Elysée, pour gagner le droit de concourir, doit se prévaloir du parrainage de 500 d'entre eux. Libération nous présente une enquête qui instruit autant qu'elle inquiète sur la manière dont les élus de "la France d'en bas" appréhendent leur mission de prescripteur. Devant... [Lire la suite]
Posté par gtab à 23:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 septembre 2006

Privatisation de GdF: l'Assemblée capitule

C'est plié. Le ralliement des haines et des oppositions a eu raison des atermoiements. La fusion Gaz de France-Suez sera acquise pour la représentation nationale à compter du 3 octobre e d'u vote solennel. A la manoeuvre, la Président de l'Assemblée nationale a réussi à avec l'opposition qui a accepté de retirer son artillerie lourde d'amendements contre la mise en valeur des contradictions du Président de l'UMP; un moyen d'attester du peu de cas qu'il convient d'accorder à sa parole. En 2004, alors ministre de l'Economie, des... [Lire la suite]
Posté par gtab à 19:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 septembre 2006

Sarkozy l'américain

La visite de Nicolas Sarkozy au Etats-Unis et sa rencontre avec Georges Bush n'en finissent pas de défrayer la chronique. Que par la voix de Laurent Fabius, forcé à l'outrance du fait de sa marginalisation, l'opposition s'en empare, c'est du domaine du normal. Que la polémique soit attisée par le Président de la République lui-même, c'est plus surprenant, alors même qu'on avait cru comprendre qu'il avait donné son accord au voyage et "chargé [son ministre de l'intérieur] d'être le représentant de la France" selon la formule... [Lire la suite]
Posté par gtab à 22:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 septembre 2006

L'esprit de réforme réduit à l'approche de l'élection.

Au même titre qu'un certain nombre d'aliments réduisent à la cuisson, certains sujets de réforme perdent de leur consistance à l'approche des élections. Récemment, François Fillon a donné un exemple parfait de la façon dont ce types de sujet, en souffrance depuis des décennies, entraîne, tel un Alaka selzer,  une certaine effervescence des débats. Il a déclaré que la réforme des régimes spéciaux de retraites devrait être la priorité du prochain quinquennat. L'enjeu de ses dispositifs qui se fonde sur une inégalité patente en... [Lire la suite]
Posté par gtab à 22:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 septembre 2006

L'Assemblée nationale dans le gaz

On a l'impression d'un décalage entre la mobilisation des députés de l'opposition et l'atonie qui prévaut dans l'opinion à propose du projet de loi sur l'énergie. La mobilisation syndicale n'a pas vraiment eu lieu et pour cause, le sort des salariés semblent garantit. Quant à la presse, elle traite sans excès ni passion les questions de fonds posées par le projet de loi, et pour cause, à l'exception de la privatisation de Gaz de France qui ne concerne qu'un article, le texte s'inscrit dans le prolongement d'une décision d'ouvrir les... [Lire la suite]
Posté par gtab à 07:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]