19 mai 2011

L'affaire DSK ou l'histoire comme elle s'écrit

Après le choc des photos, le poids des mots. On a assez dit que le patron du FMI, soumis à la démission pour préserver l'institution comme en 1999, il avait préservé le Ministère français de  l'économie et des finances, disposait d'un quarteron de communicants parmi les plus pointus du moment. Ils vont pouvoir justifier pleinement leur réputation dès lors qu'à partir de faits supposés, il convient aux deux parties en présence de construire la vérité la plus probante possible. La défense se cherche encore une ligne. Après avoir... [Lire la suite]
Posté par gtab à 21:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
15 mai 2011

DSK sort de piste avant d'y être entré

Le fin mot de cette rocambolesque histoire glauque, c'est qu'on ne saura jamais si Dominque Strauss-Kahn aurait été candidat aux primaires socialistes. Avec l'affaire de la Porsche on avait déjà tout dit: "bourde", "écart de conduite", "faute majeure", "pêché originel". Les mots nous manquent pour qualifier celle du Sofitel de New-York. Sauf pour dire que quelqu'en soit l'issue avant longtemps que la vérité soit révêlée, les torts partagés et la justice rendue, Dominique Strauss-Kahn n'est plus compétitif pour la prochaine... [Lire la suite]
Posté par gtab à 22:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
10 mai 2011

Trente ans rien que du malheur

Il y a tout de même quelque chose d'un peu pathétique à voir la ferveur avec laquelle les socialistes commémorent le trentième anniversaire de l'accession à l'Elysée de François Mitterrand. Sorti d'une poignée de fidèles dévoués corps et âmes à son souvenir, sa famille politique n'a pas toujours eu les égards qui convient pour son vieux chef. Dans cet insondable exercice d'hypocrisie qui s'ébat sous nos yeux ébahis, il faudra adresser une mention "véritable" à Ségolène Royal en ce qu'elle se rapproche le plus de son modèle:... [Lire la suite]
Posté par gtab à 23:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 avril 2011

Le culbuto se redresse

Poussé à son plus haut niveau de responsabilité, François Hollande peut se prévaloir de dix années à la direction du parti socialiste, de six ans à la tête du Conseil général de la Corrèze, département le plus endetté de France, et du titre d'homme politique de l'année 2004. Sera-ce suffisant pour prétendre gouverner la France? Dans cette quête effrénée à la magistrature suprême, les stations ministérielles forgent l'âme des compétiteurs et rassurent l'électeur. Elles permettent d'arpenter les arcanes de la décision politique qui, au... [Lire la suite]
Posté par gtab à 22:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
30 mars 2011

Haro sur l'UMP

Liz Taylor a bien fini par mourir! Pourquoi pas l'UMP? Sur le verdict d'une élection cantonale dont l'absention n'a d'égal que le degré d'insignifiance de ce scrutin, le parti présidentiel tangue sur les flots du doute et de la peur. Poussée par des vents contraires, cette belle machine de guerre électorale, créee comme telle en 2002, fait face à un risque d'implosion. A l'époque on parlait de l'Union en Mouvement et François Bayrou, bravache, commençait sa traversée du désert avec cette prophétie de mauvaise augure: "Si nous... [Lire la suite]
Posté par gtab à 20:41 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
24 mars 2011

Le Front à flux tendu

La fièvre est toujours la même depuis près de trente ans. Quand la France souffre, le FN se porte bien et vice versa. Propre à l'embuscade, le talent génétique de la famille Le Pen s'y entend pour attiser les braises, attirer les regards et attraper le français fatigué quand les gouvernants s'échinent sur le principe de réalité. "Marine Le Pen aide à déculpabiliser les gens qui se décomplexent"; c'est comme ça qu'on décode. Aussi bien, tant avec la fille qu'avec le père, on en revient à l'éternel dilemme qui suscite tant de divisions... [Lire la suite]
Posté par gtab à 22:09 - Commentaires [1] - Permalien [#]
18 mars 2011

La der des der du département

Les candidats aux élections cantonales de dimanche prochain ont peut-être le sentiment de marquer l'histoire. Ils se confrontent pour la dernière fois dans un scrutin heureusement voué à disparaître avec la réforme territoriale qui institue le "conseiller territorial" en 2014. Il faut espérer que les membres du Gouvernement qui viendront faire le spectacle sur les plateaux de télévision, aux soirs des résultats, valoriseront cet acquis réformateur obtenu par le Président de la République. En attendant, au fond des... [Lire la suite]
Posté par gtab à 23:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 mars 2011

Dans l'attente du deuxième souffle

La présidentielle est lancée! Pas trop de quatre années d'hyperprésidence. De bling-bling en rupture,on aura jamais pu s'habituer à Nicolas Sarkozy à l'Elysée qu'il est déjà mis dehors; troisième homme de 2012 après avoir été le premier cinq ans plus tôt parce qu'il avait, plus que quiconque, voulu conjurer le maléfice du 21 avril 2002 et l'indécente impuissance des responsables de ce fiasco démocratique. La politique, c'est terrible! Il n'y a pas que les professionnels qui savent retourner leur veste. L'électeur aussi est versatile.... [Lire la suite]
Posté par gtab à 22:30 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
21 janvier 2011

Lamentable renoncement

Toute l'intelligensia française se gargarise de ses écrits. Louis-Ferdinand Céline est l'un de nos auteurs les plus traduits à l'étranger. Il est entré tout entier dans la Pléiade avec, il n'y a pas très longtemps encore, sa correspondance. Il est au coeur d'un trés bon livre qui eut son petit succès d'estime lors de la saison littéraire d'automne: "Sa haine inexplicable, aussi bien que son talent, exerce sur moi une fascination étrange" (p.159). Enfin ce mythe littéraire et sulfureux fait s'extasier le tout Paris lorsqu'il... [Lire la suite]
Posté par gtab à 22:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 janvier 2011

Le retour des 35 heures et autres ritournelles

La politique est un éternel recommencement et les hommes politiques, dépourvus d'innovation périlleuse au delà des modes de pensées traditionnelles et des discours convenus, aiment ressasser. Mieux vaut asseoir sa notoriété sur des thèmes porteurs d'échos mémorables qui diffusent la douce nostalgie des batailles passées. Prenez les 35 heures. On nous en rebat les oreilles depuis qu'un socialiste qui entend se pousser du col dans la course aux primaires, en a dénoncé le principe et la vertu: "Oui, nous devons déverrrouiller les... [Lire la suite]
Posté par gtab à 22:46 - Commentaires [1] - Permalien [#]