01 juillet 2016

Et si les britanniques revotaient ?!

Pour l’Union européenne, le Brexit n’apprend rien. Il ne fait que confirmer la crise du projet communautaire, l’incurie bruxelloise dispendieuse avec son aéropage de Commissaires lestés d’armées de technocrates déracinés qui incarnent l’écart grandissant entre une élite cosmopolite et des peuples inquiets de vivre une crise à perpétuité à tel point qu’ils pensent préférable d’affronter la globalisation par le replis sur soi. Qu’ils aient tort, c’est une autres histoire tant le ressentiment est profond. La dislocation de l’Europe ne... [Lire la suite]
Posté par gtab à 23:50 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
15 novembre 2015

Au delà de la compassion, la place de la politique

D'accord pour mettre des bougies à sa fenêtre, pour floquer sa page fb en tricolore, pour être Charlie et dire "même pas peur"! Il y a aussi l'effroi, la douleur et l'épreuve. Mais à un moment, il faut quand même donner une explication politique ; on aimerait interpeller nos politiques sur le sens de leur stratégie diplomatique, élément fort de cette guerre qui s'insinue gravement dans les interstices poreux de notre République marcescente lentement arrachée, en souffrance, aux racines chrétiennes de cette vieille Europe. Depuis... [Lire la suite]
Posté par gtab à 11:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 novembre 2015

L'idéal européen tué par ceux là mêmes qui devraient l'incarner

Cet article est à pleurer! Il raconte l'échec terrible de l'idéal européen par ceux-là mêmes qui sont censés l'incarner. L'alliance objective entre le Luxembourg, les Pays-Bas et la Belgique pour favoriser à leur profit, et aux détriments des autres États membres de l'Union européenne, des régimes fiscaux favorables à des firmes multinationales, révèlent la compétition déloyale de Nations qu'on annonçaient solidaires et unitaires. Or, depuis 35 ans les politiques communautaires européennes n'ont pas conduit à la puissance et la... [Lire la suite]
Posté par gtab à 20:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 octobre 2015

À la traîne

Si Francois Hollande a découvert en 2013 que Bachar Al Assad était un tyran, preuve est une nouvelle fois apportée qu'il était bien mal préparé dans le domaine réservé à la fonction présidentielle. La diplomatie a un train de retard. Elle pense que le printemps arabe suit son cours et que l'effet domino fonctionne encore pour mettre à bas les dictateurs du pourtour méditerranéen. Dans l'échelle des périls, il faut savoir graduer les risques. On est atterré de découvrir qu'au titre d'une coalition fantoche, les forces françaises... [Lire la suite]
Posté par gtab à 08:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 mars 2015

Si tu vas à Damas...

Marrant de voir comment quatre « gugusses », un quarteron de parlementaires, peuvent soudain amener à revisiter l’action diplomatique de la France à l’égard de la Syrie où ce joue un conflit à haut risque. Après le débat politique de ces derniers jours – le Premier ministre a parlé de « faute morale », il fallait entendre ce matin un autre quatuor vitupérer et agonir d’injures ces pauvres bougres partis rencontrer Bachar Al Assad comme on se lèverait de bon matin pour aller déjeuner avec le diable. Cette... [Lire la suite]
Posté par gtab à 23:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 février 2015

Les grands garçons ; Claude Askolovitch, Plon, 14,90€

  La politique est un plaisir solitaire qui se goûte en meute. Dans la force des années de jeunesse, il y a la liesse des petites troupes ; l’exaltation des esprits aux sources des idéologies compartimentées par la Science politique qui s’apprend savamment. Elle se confronte à la force des sentiments. Demain sera plus grand puisque nous allons refaire le monde. C’est beau la politique, et c’est festif. Voici venu « le temps enthousiasmant des jeunes lions »! Ca touche à l’humain ; ça embrasse la société et... [Lire la suite]
12 janvier 2015

Après ces jours terribles

  La force du drame, son "sensationnalisme sidérant", ses ressorts et les cibles symboliques lâchement frappées ont généré un moment de ferveur populaire inédit. Plusieurs millions de personnes se sont rassemblés en hommage aux dix-sept victimes des terroristes djihadistes. Sous plusieurs prétextes qui se rejoignent pour converger, les marcheurs du dimanche 11 janvier ont créé un événement qui doit faire date, comme un sursaut à l'envie de retrouver ce qui fonde l'unité d'un peuple dans ce qu'il a en partage et pour ce qu'il... [Lire la suite]
Posté par gtab à 06:39 - Commentaires [1] - Permalien [#]
08 janvier 2015

Ce 7 janvier 2015

Trois mots pour s’extraire de cette émotion étouffante qu’amène ce genre de drame national. Il faut tenter d’apaiser l’indignation qui peut vite altérer la perception des faits et le jugement qu’on en a. Mais quand même ! C’est la guerre ! La guerre à l’islamisme radical qui s’impose insidieusement dans nos sociétés de la vieille Europe depuis plus de vingt ans.  Sécurité Dans ce contexte, qui atteint un niveau d’alerte maximal en écho aux chaos du monde, il faut pouvoir compter sur le maintien de l’ordre dans notre... [Lire la suite]
Posté par gtab à 23:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 novembre 2014

La trajectoire compliquée de François Fillon

Il passait pour un homme intègre, droit et plutôt au dessus du lot. Or, François Fillon n'en finit pas de se placer dans de mauvais coups. On ne comprend plus sa stratégie. Il devient illisible à force de faux pas. Le sens de sa démarche se perd dans des anicroches politiques qui le déroutent. On l'a d'abord vu, en 2012, quitter sa terre électorale de la Sarthe pour se parachuter sur Paris à un moment ou la bataille pour l'Hôtel de Ville qui se profilait en 2014 pouvait donner un sens à sa démarche tandis que les pronostics... [Lire la suite]
Posté par gtab à 20:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
07 novembre 2014

A défaut de convaincre

A force de le voir s’enfoncer dans une suite incohérente de contre-performances, on finirait presque par avoir de la peine pour François Hollande. Il n’est pas sorti grandi de son émission de télévision « En direct avec les Français ». A sa décharge, l’exercice est périlleux. Rares sont ceux qui s’y étant risqués, en sont sortis à leur avantage. Souvenons-nous de Jacques Chirac en pleine campagne référendaire sur le projet de Constitution européenne face à une kyrielle de jeunes qu’il ne comprenait pas. Car l’objectif de... [Lire la suite]
Posté par gtab à 00:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :