13 mai 2012

Le Penenchon

Ce n'est pas rien de s'attaquer à une élection présidentielle. Ca flatte l'ego que la plupart des candidats ont déjà boursouflé. Jean-Luc Mélenchon a pris plaisir dans cette campagne. Il en a donné aussi. Avec talent, il y a trouvé une bonne place quoique un peu sur-jouée à la lecture de son score final. Celui qui se rêvait le troisième homme a dû laisser la place à une femme. Même si son résultat est déjà énorme pour quelqu'un se réclamant du communisme, il a mal vécu ce déclassement. Si rien n'est fait pour le... [Lire la suite]
Posté par gtab à 14:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
03 mai 2012

A défaut d''espoir, de la lucidité

Dans quelques jours le grand barnum de la présidentielle va cesser. Déjà la sélection du 1er tour a fait disparaître une série d’acteurs de second rang. Certains d’entre eux ne sont même pas sûrs de revenir dans 5 ans. Malgré les chaînes d’info en continue, Twiter, la présence des finalistes et leur posture inversée, on sent comme un parfum de lassitude et de renoncement. « Une élection sans illusion, une élection sans espérance » écrit Alain Duhamel. L’ambiance festive de Bercy, dimanche dernier, ou le rassemblement... [Lire la suite]
Posté par gtab à 00:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 mars 2012

Une campagne sans retour ni détour

Au fond ce qu'il y a de plus facile à reprocher à Nicolas Sarkozy, c'est sa liberté de dire les choses comme il les pense. Car là est peut-être la rupture la plus tranchante qu'il a initiée depuis 2007 quand le peuple de France, conservateur au plus profond de lui-même, attend finalement de ses dirigeants distance et retenue. Dans son livre paru en 2007 Catherine Nay écrivait: "il avance sans masque. Il n'est pas byzantin, il montre son jeu, annonce toujours la couleur." Cinq ans plus tard, dans ses portraits... [Lire la suite]
Posté par gtab à 22:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
25 février 2012

On achève bien les centristes

C'est vraiment en marge de la campagne, mais pour la petite histoire du centre en politique, ça mérite quelques mots. Le Nouveau centre a tenu aujourd'hui un congrès extraordinaire. L'événement, prévu de longue date, devait servir à adouber, dans l'euphorie et la liesse militante, la candidature d'Hervé Morin ; en quelque sorte un discours de Marseille à Nogent-Sur-Marne. Finalement, l'homme de tous les débarquements ayant renoncé  (crédité de 0,5% des voix), le parti a adopté une motion de soutien à Nicolas... [Lire la suite]
Posté par gtab à 22:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 février 2012

De nouveau candidat

Retrouvera-t-on la ferveur et l'enthousiasme de 2007? Le silence lointain de ce blog répond en partie à la question. Le match étant désormais engagé, il faut y croire, même si les crises ont jeté un voile pesant sur la politique spectacle et le storytelling. Nicolas Sarkozy a environ 100 jours pour remonter la pente et "comme toujours [il] gagnera seul"! Toujours dénué de scrupules - il ne faut pas croire à un exercice de repentance ; ça ne sert à rien -, il a peut-être gagné en humilité et conserve toujours... [Lire la suite]
Posté par gtab à 22:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
03 janvier 2012

Campagne de Presse

Dans le même numéro Libération offre sa une à François Hollande et dénonce la propagande électorale du Figaro en faveur de Nicolas Sarkozy. C'est ce que l'on appelle le traitement équitable de l'info! Le journal fondé par Serge July n'a jamais vraiment renié son camp, même si comme les autres, il avait prétendu avoir délaissé la presse d'opinion pour défendre les vertus d'un journalisme sacerdotal, au service d'une information impartiale. L'excitation d'une campagne présidentielle redonne la - mauvaise - foi et... [Lire la suite]
Posté par gtab à 20:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
22 décembre 2011

Vaclav Havel 1936 - 2011

Il y a six mois, les français ne connaissaient pas le triple A et ils avaient sans doute oublié Vaclav Havel. Comment peut-on, à ce point, désincarner la politique? La rigueur insoutenable qu'appelle la crise devrait s'accompagner d'un peu d'humanité pour comprendre la route que nous empruntons. Les grandes figures tutélaires sont irremplaçables pour donner chair à l'engagement politique et en faciliter l'adhésion à défaut de susciter l'enthousiasme. Naturellement, Vaclav Havel est l'une d'elles. Tout en douceur et en sourire,... [Lire la suite]
Posté par gtab à 22:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
01 novembre 2011

L'exercice de l'Etat de Pierre Schoeller

Il n'y a pas que la primaire socialiste pour rapprocher le citoyen de la politique. Le cinéma a aussi son rôle - la Conquête ou Pater -, et se surprend à trouver dans des sujets qui pourraient rebuter le spectateur ouvert à de belles émotions et aux effets spéciaux, de beaux récits et de grandes histoires plongés dans le réel du pouvoir tel qu'il se fait. C'est d'abord comme ça qu'il faut recevoir l'exercice de l'Etat; une descente au plus près du réalisme d'un Gouvernement par l'entremise d'un cabinet ministériel qui... [Lire la suite]
Posté par gtab à 10:48 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
29 octobre 2011

Propos d'après sommets

La pédagogie étant l'art de la répétition, c'est comme ça qu'il faut prendre les différents sommets européens qui vont de tâtonnements en plans de sauvetage. A force de repousser les périls, on finit par s'accoutumer aux mécanismes bancaires et financiers, par prendre la mesure des montants en jeu et par comprendre l'effet destructeur des dettes souveraines. Il n'est plus temps de trouver le bouc émissaire de cette ère dispendieuse à jamais révolue. Et c'est quelque part dommageable d'entrer dans une période électorale propice à... [Lire la suite]
Posté par gtab à 15:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 octobre 2011

Deuxième tour primaire

Plutôt que d'avoir déplacé aux urnes 2,5 millions de curieux par un dimanche pluvieux d'octobre 2011, il eût été plus sain pour la démocratie d'en avoir mobilisé la moitié le 21 avril 2002. Les socialistes peuvent bien se gausser d'un succès médiatique en attendant la soupe à la grimace. Les primaires socialistes ne sont bonnes qu'à faire pleurer un femme et c'est toute la vertu d'un exercice démocratique appliqué qui s'efface aussitôt. Derrière les flons-flons, la bonne franquette, le retour lénifiant d'Harlem Désir en Monsieur... [Lire la suite]
Posté par gtab à 23:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,