05 novembre 2016

Les primaires : la nouvelle machine à perdre

Et si les primaires étaient la nouvelle machine à perdre de la droite et du centre? Une énième manière de nourrir la divison des ambitions à défaut de mettre en valeur la distinction des idées. Mais les dés sont lancés dans cette mise en scène de la légitimité démocratique qui renforce un peu plus la désacralisation de l'élection présidentielle et fait paradoxalement raisonner à l'oreille des sympathisants prêts à débourser 4€ pour exercer leur droit de vote ce lancinant slogan daté de mai 68 : "élection piège à cons!" Combien... [Lire la suite]
Posté par gtab à 22:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 octobre 2016

François Bayrou ; le passager clandestin de la primaire

 François Bayrou, c'est le passager clandestin de la primaire ; la personne, même pas inscrite sur Blabla car, mais qui voudrait profiter du co-voiturage! C'est subtil, mais au fond pernicieux, et cynique. Ça engendre des déviances et des outrances comme cette tribune ordurière récemment jetée en pâture sur FB. François Bayrou a une constante depuis plus de quinze ans ; tout faire pour être au rendez-vous quinquennal de l'élection à la Présidence de la République française. Pour sortir de sa torpeur et être présent au bon... [Lire la suite]
Posté par gtab à 21:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
31 août 2016

Macron s'en va

François Hollande est dévitalisé. L’homme de la synthèse n’agrège plus. Le départ de son ministre de l’économie, Emmanuel Macron relève d’une sanction sans appel pour le chef de l’Etat. Il y a deux ans, il avait lui-même, par un acte d’autorité inédit parce que fortement téléguidé par son Premier ministre, rompu avec les mauvais garçons de son gouvernement. Ironie de l’histoire, il avait viré Arnaud Montebourg pour le remplacer par Emmanuel Macron. Peine perdue, effort vain d’un virage social-démocrate subodoré qui signe aujourd’hui... [Lire la suite]
Posté par gtab à 07:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
17 juillet 2016

Propos de Hollande et les siens rapportés par le JDD

Il faut se méfier de FH jusqu'au bout. C'est un politicien habile et retors. L'exercice de la plus haute responsabilité publique n'a pas changé son état d'esprit. Le tragique de l'histoire n'a pas transformé son approche du combat politique. Ses réflexes, conditionnés par la force de l'habitude, le ramènent à des comportements qui bien que désuets peuvent produire leur effet. Il a naturellement beau jeu de dénoncer la récupération politique des attentats de la part de la droite. L'esprit du 11 janvier a fait long feu. Certains... [Lire la suite]
Posté par gtab à 13:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 juillet 2016

Attentat de Nice : une réponse aux appels de Daech

84 victimes de plus; 84 héros de plus, sentinelles anonymes de la France, tombées dans l'innocence d'un jour de fête nationale, de concorde et de liesse! Derrière eux et leurs familles endeuillées, avec les blessés en souffrance, nous sommes tous touchés, frappés! Pensées et compassion, c'est le moins! Et c'est la reconduction d'un état d'urgence que, le jour même, le PR voulait révolu! Il veut aussi intensifier le combat de la France contre Daech. Là est la responsabilité des autorités françaises : ne pas avoir pris la mesure de... [Lire la suite]
Posté par gtab à 19:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 juillet 2016

Et si les britanniques revotaient ?!

Pour l’Union européenne, le Brexit n’apprend rien. Il ne fait que confirmer la crise du projet communautaire, l’incurie bruxelloise dispendieuse avec son aéropage de Commissaires lestés d’armées de technocrates déracinés qui incarnent l’écart grandissant entre une élite cosmopolite et des peuples inquiets de vivre une crise à perpétuité à tel point qu’ils pensent préférable d’affronter la globalisation par le replis sur soi. Qu’ils aient tort, c’est une autres histoire tant le ressentiment est profond. La dislocation de l’Europe ne... [Lire la suite]
Posté par gtab à 23:50 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
15 novembre 2015

Au delà de la compassion, la place de la politique

D'accord pour mettre des bougies à sa fenêtre, pour floquer sa page fb en tricolore, pour être Charlie et dire "même pas peur"! Il y a aussi l'effroi, la douleur et l'épreuve. Mais à un moment, il faut quand même donner une explication politique ; on aimerait interpeller nos politiques sur le sens de leur stratégie diplomatique, élément fort de cette guerre qui s'insinue gravement dans les interstices poreux de notre République marcescente lentement arrachée, en souffrance, aux racines chrétiennes de cette vieille Europe. Depuis... [Lire la suite]
Posté par gtab à 11:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 novembre 2015

L'idéal européen tué par ceux là mêmes qui devraient l'incarner

Cet article est à pleurer! Il raconte l'échec terrible de l'idéal européen par ceux-là mêmes qui sont censés l'incarner. L'alliance objective entre le Luxembourg, les Pays-Bas et la Belgique pour favoriser à leur profit, et aux détriments des autres États membres de l'Union européenne, des régimes fiscaux favorables à des firmes multinationales, révèlent la compétition déloyale de Nations qu'on annonçaient solidaires et unitaires. Or, depuis 35 ans les politiques communautaires européennes n'ont pas conduit à la puissance et la... [Lire la suite]
Posté par gtab à 20:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 octobre 2015

À la traîne

Si Francois Hollande a découvert en 2013 que Bachar Al Assad était un tyran, preuve est une nouvelle fois apportée qu'il était bien mal préparé dans le domaine réservé à la fonction présidentielle. La diplomatie a un train de retard. Elle pense que le printemps arabe suit son cours et que l'effet domino fonctionne encore pour mettre à bas les dictateurs du pourtour méditerranéen. Dans l'échelle des périls, il faut savoir graduer les risques. On est atterré de découvrir qu'au titre d'une coalition fantoche, les forces françaises... [Lire la suite]
Posté par gtab à 08:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 mars 2015

Si tu vas à Damas...

Marrant de voir comment quatre « gugusses », un quarteron de parlementaires, peuvent soudain amener à revisiter l’action diplomatique de la France à l’égard de la Syrie où ce joue un conflit à haut risque. Après le débat politique de ces derniers jours – le Premier ministre a parlé de « faute morale », il fallait entendre ce matin un autre quatuor vitupérer et agonir d’injures ces pauvres bougres partis rencontrer Bachar Al Assad comme on se lèverait de bon matin pour aller déjeuner avec le diable. Cette... [Lire la suite]
Posté par gtab à 23:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]