29 décembre 2013

Le quatrième mur - Sorj Chalandon, Grasset 327 pages

Le titre est obscur, l'intrigue romanesque un peu oiseuse et le héros légèrement caricatural. Mais l'essentiel du livre et le plaisir amère de lecture qu'il en donne, sont ailleurs. Ils tiennent dans le récit brutal de la guerre du Liban, conflit sanguinaire, inutile et infini. Elle est racontée comme seuls ceux qui l'ont vécue, dans leur chair et leur regard, peuvent le faire. Il n'y a alors ni faux semblant ni faute de style. La force du texte va droit aux émotions brutes. C'est pourquoi, à la page 267, un frisson glacé vous... [Lire la suite]
Posté par gtab à 16:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 octobre 2013

Duel au sommet

Ils étaient ensemble au pouvoir. Ils se retrouvent ensemble dans l'opposition. Solidaires dans un cas, rivaux dans l’autre. Le duel que se jouent Francois Fillon et Nicolas Sarkozy offre un drôle de paradoxe. C'est un classique du genre dans l'opposition. Elle se cherche, non pas un sauveur, juste un leader. A ce jeu, droite comme gauche ont offert de merveilleuses rivalités fratricides et empesées par la force des caractères et l'épanchement des ambitions. En même temps, la banalité de l'exercice est, cette fois-ci, assaisonnée par... [Lire la suite]
Posté par gtab à 22:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
01 octobre 2013

Ce que les Roms révélent

Pour départager Cécile Duflot,  les Roms et Manuel Valls, on attendait le Président de la République. Peine perdue, c'est tant mieux pour la fonction. Le job est revenu au Premier Ministre dans le cadre de la séance inaugurale des questions au Gouvernement de cette nouvelle session parlementaire. Ce faisant, François Hollande soutient le Ministre de l’intérieur contre sa Ministre du logement; "c'est le président qui fait passer sa ligne à travers Valls". Son silence vaut approbation d’une ligne républicaine, conscient qu'il est... [Lire la suite]
Posté par gtab à 23:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 septembre 2013

A quoi sert Cécile Duflot ?

Quand Cécile Duflot s'en prend farouchement à Manuel Valls, allez savoir s'il s'agit de manipulation ou d'impuissance? Car en aucun cas, de l'endroit d'où elle parle, on ne peut concevoir qu'il s'agisse de politique à la hauteur des enjeux qui se posent à notre pays. On sait que la cote des écolos est surfaite. Le meilleur score de leur candidat vert à une élection présidentielle revient à Nöel Mamère, aujourd'hui démissionnaire de son parti, qui dépassa de peu les 5% de voix en 2002. Leur place dans le jeu politique -... [Lire la suite]
Posté par gtab à 22:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
24 septembre 2013

"Simply the best"

Fraichement élu, François Hollande pourrait quitter le pouvoir avant Angela Merkel. Seul dirigeant européen à avoir été réélu malgré la crise, la Chancelière entame son troisième mandat. Il en faudra un second au Président français pour qu’il puisse lui survivre. Avec 23% d’opinion favorable et une pause fiscale mensongère, ce n’est pas gagné. Le couple franco-allemand a toujours joué d’une certaine mystique pour figurer la pierre angulaire de la construction européenne. Le souvenir de conflits fratricides constituent le ferment... [Lire la suite]
Posté par gtab à 22:51 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
02 septembre 2013

Intervenir en Syrie ?

Au final, la maladresse belliqueuse de François Hollande pèsera peu sur le cours des choses en Syrie. Qu’il se soit fourvoyé en anticipant un engagement américain qui n’aura pas lieu où qu’il ait eu raison avant, et contre, tout le monde, n’est pas essentiel. La vérité tient davantage à l’enlisement confirmé d’une mondialisation qui rebat les grands équilibres, mettant en exergue les fragilités du processus décisionnel démocratique dans une dilution du pouvoir à l’échelle d’Etats occidentaux devenu stériles dans leur déliquescence... [Lire la suite]
Posté par gtab à 22:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 février 2013

NKM Capitale

Réchapper d’une mise à mort électorale doit donner des ailes pour la suite. En désignant Nathalie Kosciusko-Morizet comme une candidate à abattre lors des dernières élections législatives, Marine Le Pen a sans doute contribué à renforcer un peu plus le caractère combatif et la volonté politicienne de l’ancienne porte-parole de Nicolas Sarkozy. Défaite en juin, NKM n’aurait pas pu prétendre conquérir Paris en 2014. Il y a toujours un peu de gêne à considérer les parachutages comme un élément de carrière politique dont la longévité se... [Lire la suite]
Posté par gtab à 18:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
13 février 2013

Tous les deux grillés ?

"François Fillon n'a pas concrétisé les qualités qu'on lui prêtait, Jean-François Copé a confirmé les défauts qu'on lui attribuait." Dans sa dernière chronique à Libération, toujours affuté, le vieil Alain Duhamel a la formule parfaite pour décrire au plus près l'état des forces en présence au sommet de l'UMP. En même temps, la dissymétrie est patente entre les deux adversaires à l'élection présidentielle de... leur parti qui s'est terminée dans les affres humiliantes d'un déni de démocratie interne. L'accord trouvé après trois... [Lire la suite]
Posté par gtab à 21:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
16 décembre 2012

Minable

On pourrait renvoyer le compliment à son auteur. En traitant ainsi Gérard Depardieu, Jean-Marc Ayrault a sans doute perdu une occasion de se taire. Il donne avant tout à voir un état de fébrilité par une réplique méprisante qui est "de ces choses que l'on dit pour remplir les silences". On n’attaque pas impunément un monument de la culture, fut-elle populaire et millionnaire, sans s’exposer à un retour de flamme. La lettre de Gérard Depardieu est un exemple bien tourné. Au-delà de la polémique et une fois fortune faite, elle dit... [Lire la suite]
Posté par gtab à 21:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
28 novembre 2012

Au delà du ridicule l'UMP n'est plus valable

"Dans cette occasion, nous pouvons constater tout ce qu'il faut de travail, de volonté, de constance, de méditation pour organiser même un échec". C'est désormais la politique de la terre brûlée qui mène l'UMP. Les duettistes de l'élection mortifère iront jusqu'au bout de la destruction. Comptant leurs forces et mesurant leurs muscles, chacun escompte rebâtir à sa main une formation militante dont ils auront su panser les plaies et retrouver la maîtrise le moment venu. L'Europe, le quinquennat avec l'inversion du calendrier des... [Lire la suite]